Réponses d'experts

Délais prud'hommes

Le droit du travail comporte un système de délais limites dont l'expiration voue le procès prud'homal à l'échec.

Sablier

Pour bien défendre ses intérêts devant le conseil de prud'hommes, il faut :

  • préparer son dossier prud'homal,
  • savoir rédiger une assignation aux prud'hommes et des conclusions prud'homales,
  • connaître les délais des prud'hommes et les règles de prescription,
  • fournir des preuves et attestations aux prud'hommes,
  • se faire aider ou accompagner lors du procès prud'homal, notamment par un avocat,
  • savoir négocier et transiger en cours d'instance par la transaction aux prud'hommes.

Trouver un avocat

Délais prud'hommes : faire la demande à temps

Les délais de prescription sont d'authentiques « deadline ».

Au-delà de leur terme, c'est-à-dire lorsque le délai s'est écoulé, il n'est plus possible d'agir valablement en justice :

  • les laissez-passer anéantissent toute chance de pouvoir mener avec succès un procès devant le conseil de prud'hommes,
  • toute demande frappée de prescription ne peut qu'être rejetée si l'argument est soulevé.

Lorsque le délai légal est écoulé et épuisé, l'action, la revendication, la réclamation, la demande devient impossible.

Délais prud'hommes dépassés : risque de perdre le procès

Si un demandeur intente un procès devant un conseil de prud'hommes en présentant une demande faite hors délais, il peut se voir opposer une fin de non-recevoir de la part du défendeur.

La fin de non-recevoir sera basée sur l'existence d'une prescription ayant pour effet :

  • d'éteindre la demande,
  • donc de la rendre impossible à présenter au cours d'un procès prud'homal.

Le défendeur demandera au conseil de prud'hommes :

  • d'accueillir cette fin de non-recevoir en constatant l'existence d'un délai de prescription applicable à la demande et la rendant impossible à présenter et satisfaire,
  • de refuser purement et simplement d'examiner la demande donc de refuser de juger l'affaire sur le fond (autrement dit de ne pas entrer dans le détail de l'affaire et de se contenter de rejeter la demande sur la seule base de l'effectivité de la prescription).

Exemple de délais prud'hommes dépassés : prescription

M. MARTIN, commercial, a démissionné de l'entreprise SARL DURAND et signé un reçu pour solde de tout compte sans l'avoir dénoncé dans un délai de six mois (comme le prévoit le Code du travail).

Il réalise, huit mois après son départ de l'entreprise, que son entreprise a commis une erreur de calcul concernant les commissions qui lui ont été versées et qui sont mentionnées sur le reçu pour solde de tout compte.

Il adresse une réclamation en ce sens à son ancien employeur, réclamation que ledit employeur refuse de satisfaire prétextant :

  • qu'il est libéré de toute obligation de paiement,
  • puisque l'absence de dénonciation du reçu pour solde de tout compte dans le délai de six mois interdit à M. MARTIN toute contestation ultérieure au-delà de ce délai.

M. MARTIN assigne son employeur en paiement devant le conseil de prud'hommes.

Au cours du procès, l'avocat de la SARL DURAND :

  • use de l'argument du délai de prescription (= la non-dénonciation du reçu pour solde de tout compte dans les délais),
  • et oppose une fin de non-recevoir à la demande en paiement de M. MARTIN, demande qui est pourtant fondée puisque l'erreur est manifeste.

Le conseil de prud'hommes accueille la fin de non-recevoir et rejette, pour ce seul motif, la demande en paiement d'un solde de commission du fait d'une erreur de calcul sans l'avoir examinée dans le détail.

Faute d'avoir pris en compte le délai de prescription propre au reçu pour solde de tout compte, M. MARTIN perd son procès alors qu'il avait raison.

Consulter un avocat dans votre région

Fonctionnement des délais aux prud'hommes

Le délai de prescription obéit à plusieurs mécanismes :

  • durée : en principe = 5 ans (sauf exception),
  • point de départ : le jour où le titulaire d'un droit a connu ou aurait dû connaître les faits lui permettant d'exercer et de bénéficier de ce droit,
  • terme en cas de report, suspension ou interruption : le délai de prescription ne peut pas dépasser une durée de 20 ans démarrant au moment où le droit revendiqué est né,
  • décompte : en jours et non pas en heures,
  • effectivité + libératoire : la prescription est acquise lorsque le dernier jour du terme est passé et, au-delà, le droit ne peut plus être revendiqué et celui qui doit honorer ce droit n'est plus tenu de rien.

Délais prud'hommes : interruptions possibles du délai de prescription

La prescription peut être interrompue par :

  • une reconnaissance de dette par l'employeur,
  • la saisine du conseil de prud'hommes.

L'interruption a pour effet :

  • d'annuler le délai déjà écoulé,
  • de faire courir à nouveau le même délai de prescription.

Prescriptions de 6 mois à 5 ans : délais prud'hommes

Voici quels sont les différents délais de prescription applicables en matière prud'homale :

DÉLAIS PRUD'HOMMES ET PRESCRIPTION
DOMAINE DÉLAI CONSÉQUENCES
Paiement et/ou dette de salaire et accessoires du salaire (dont congés payés) par l'employeur. 5 ans. À partir de la date habituelle de sa paye (jour du mois où son salaire lui est payé), le salarié a 5 ans pour saisir le conseil de prud'hommes.
Paiement et/ou dette de l'indemnité de préavis par l'employeur. 5 ans.
  • À partir du dernier jour de son préavis, le salarié a 5 ans pour saisir le conseil de prud'hommes.
  • À noter : si privation de préavis, le salarié a 5 ans pour saisir le conseil de prud'hommes à dater du dernier jour de sa présence chez son employeur.
Paiement et/ou dette de l'indemnité de non-concurrence par l'employeur. 5 ans.
  • Si non-paiement depuis le départ : le salarié a 5 ans pour saisir le conseil de prud'hommes à partir du jour où commence l'obligation de non-concurrence.
  • Si non-paiement au cours de la période de non-concurrence : le salarié a 5 ans pour saisir le conseil de prud'hommes à partir du jour où l'indemnité aurait dû être payée.
Contestation d'un licenciement non économique et du versement et/ou montant des indemnités. 5 ans.
  • À partir du dernier jour de son préavis, le salarié a 5 ans pour saisir le conseil de prud'hommes.
  • À noter : si privation de préavis, le salarié a 5 ans pour saisir le conseil de prud'hommes à dater du dernier jour de sa présence chez son employeur.
Contestation de l'absence ou de l'insuffisance de contenu d'un plan de sauvegarde de l'emploi au sein d'un licenciement économique (dont les versements et/ou montants des indemnités prévues par ce plan). 12 mois. À partir du dernier jour de son préavis, le salarié à 12 mois pour saisir le conseil de prud'hommes. À noter : si absence de préavis exécuté, le salarié à 5 ans pour saisir le conseil de prud'hommes à dater du dernier jour de sa présence chez son employeur.
Contestation du motif économique d'un licenciement économique et du versement et/ou montant des indemnités (hors plan de sauvegarde de l'emploi) 5 ans.
  • À partir du dernier jour de son préavis, le salarié a 5 ans pour saisir le conseil de prud'hommes.
  • À noter : si absence de préavis exécuté, le salarié a 5 ans pour saisir le conseil de prud'hommes à dater du dernier jour de sa présence chez son employeur.
Contestation d'une rupture conventionnelle du contrat de travail. 12 mois.
  • À partir du dernier jour de son préavis, le salarié a 12 mois pour saisir le conseil de prud'hommes.
  • À noter : si absence de préavis, le salarié a 12 mois pour saisir le conseil de prud'hommes à dater du dernier jour de sa présence chez son employeur.
Contestation d'un départ négocié. 5 ans.
  • À partir du dernier jour de son préavis, le salarié a 5 ans pour saisir le conseil de prud'hommes.
  • À noter : si absence de préavis, le salarié a 5 ans pour saisir le conseil de prud'hommes à dater de la date de départ de l'entreprise fixée par la convention de départ négocié.
Contestation relative à une transaction. 5 ans. À partir de la date de signature de la transaction, le salarié à 5 ans pour saisir le conseil de prud'hommes.
Contestation relative à un CDD dont requalification et/ou demande de versement des indemnités de rupture anticipée. 5 ans. Le salarié a 5 ans pour saisir le conseil de prud'hommes à dater du dernier jour de sa présence chez son employeur.
Contestation en matière de discrimination. 5 ans. À partir de la date où les faits de discrimination sont avérés et démontrables, le salarié a 5 ans pour saisir le conseil de prud'hommes.
Contestation en matière de harcèlement moral. 5 ans. À partir de la date où les faits de harcèlement sont avérés et démontrables, le salarié a 5 ans pour saisir le conseil de prud'hommes.
Contestation relative aux obligations de l'employeur. 5 ans. À partir de la date où l'employeur aurait dû s'acquitter de l'obligation, le salarié a 5 ans pour saisir le conseil de prud'hommes.
Contestation relative aux obligations du salarié. 5 ans. À partir de la date où le salarié aurait dû s'acquitter de l'obligation, l'employeur a 5 ans pour saisir le conseil de prud'hommes.
Contestation du reçu pour solde de tout compte. 6 mois. À partir de la date de signature du reçu pour solde de tout compte, le salarié a 6 mois pour le dénoncer (courrier en recommandé avec AR).

À noter : Ces délais sont des délais maximums : ils fixent une limite au-delà de laquelle la prescription éteint toute action. Il est néanmoins recommandé de saisir rapidement le conseil de prud'hommes pour être le plus crédible et échapper au reproche de la demande tardive même si la prescription n'est pas encore opposable.

Trouver un avocat : demande de devis gratuite

Cette page vous a intéressé ?

Envoyer à un ami
Télécharger & imprimer le guide

Pour aller plus loin ...

  • Procès prudhommes : conseils pour une procédure rapi (...)  | Astuce

    Un procès prud'homal a tendance à durer. En région parisienne, il faut compter en moyenne entre 9 mois et un an jusqu'au jugement de votre affaire. Plusieurs facteurs sont à prendre en compte et font varier ce délai d'exécution, tels que l'encombrement du [...]

  • Exécution provisoire d'une décision de prud'hommes  | Qr

    bonjour,condamné par les PH, au paiement de salaires, préavis et congés payés, sommes assorties de l'exécution provisoire, à partir de la signification du jugement, qu'est ce qu'un délai raisonnable pour obtenir le versement? à défaut, l'ex salarié est c [...]

  • Assigner aux prud'hommes la bonne personne  | Astuce

    Pour commencer un procès prud'homal, il faut déposer une demande mentionnant le nom du défendeur (la personne physique ou morale à qui le procès est fait), c'est-à-dire celui de l'employeur si l'on est salarié. Or, il peut y avoir confusion concernant l'i [...]

  • Résiliation du CDD : contestation aux prud’hommes  | Astuce

    Un CDD ne peut être rompu que pour un motif légitime, ou en cas d’accord des deux parties. À défaut, la partie lésée, que ce soit l’employé ou l’employeur, peut exiger une indemnité devant le conseil des prud’hommes. Pour en savoir plus, visitez la page R [...]

  • Délai réception décision prud'hommale ??  | Qr

    Bonjour, Qui et quand sommes-nous informés de la décision prise par le conseil des Prud'hommes à l'issue d'une audience à laquelle nous étions représentés par notre avocat ? Merci d'avance pour votre réponse.

  • Faire exécuter un jugement Prud'hommes  | Qr

    j ai obtenu gain aux prudhommes le société est en liquidation judiciaire et le liquidateur me doit 2446,45 € le jugement a été fait le 12 octobre 2012 mais je n'ai toujours pas de règlement que faut il que je fasse pour obtenir le paiement car étant actue [...]

  • Saisir un conseil de prud’hommes pour faire condamner (...)  | Qr

    Un employeur peut-il saisir un conseil de prud’hommes pour faire condamner un salarié ?

  • Prud'hommes  | Qr

    Comment faire appel d'une décision défavorable émanant des prud'hommes? Comment rédiger le couurier et à qui l'adresser? Ma commune est le 94000. Merci de répondre. Cordialement. Une maman désespérée.

 

ino

Le 26/02/2013

 

0

 

Bonjour,
est-ce que les délais sont suspendus en cas de maladie et d'invalidité.
gracieusement merci !

 

Laurence861

Le 12/03/2013

 

0

 

Quel est le délai de prescription applicable en matière prud'homale pour une résiliation du contrat d'apprentissage d'un commun accord ?

 

PTB33

Le 30/05/2013

 

0

 

Bonjour, j'ai quitté mon emploi en CDI en demandant une rupture conventionnelle fin Janvier 2012 (entré dans l'entreprise en Mai 2009).
J'ai signé le solde de tout compte et je ne l'ai pas dénoncé dans le délai de six mois prévu par la loi car à cette date je n'avais pas effectué le calcul des sommes dues au titre des heures supplémentaires.
Après de nombreuses recherches et des mois de calculs, je comptais réclamer le paiement de ces heures supplémentaires ainsi que celui du repos compensatoire dont je n'ai pas bénéficié (au total environ 30000 euros tout de même) plus une indemnité de 6 mois de salaire due au salarié pour travail dissimulé (151,67H sur mon bulletin au lieu d'environ 200H par mois effectuées) et également 5000 Euros de dommages et intérêts car je n'ai pas passé de visite médicale d'embauche (jurisprudence en ce sens). Après une dernière lettre recommandée pour tenter un arrangement à l'amiable avec mon ancien employeur avant poursuites aux prud'hommes (lettre dans laquelle je demandais seulement le paiement des heures supplémentaires et du repos compensatoire), ce dernier me répond qu'étant donné que je n'ai pas contesté le reçu pour solde de tout compte dans le délai de six mois, il est libéré de toute demande ultérieure, de plus il précise qu'il ne m'a jamais demandé d'effectuer d'heures supplémentaires! Ce qui est faux puisque j'effectuais des journées continues et que j'avais l'interdiction de fermer la boutique entre midi et deux. Que puis je faire? Quelles sommes est ce que je peux encore réclamer? Merci d'avance pour votre aide précieuse.

 

jc

Le 19/09/2013

 

0

 

j'ai lu sur ce site ( www.prudhommes-conseil.fr ) que le délais de prescription des prud'hommes était revu à la baisse. est ce vrai?

 

Trouvez votre avocat

Votre solution juridique !

Renseignez votre situation et trouvez le meilleur avocat spécialisé en droit du travail.

Prud'hommes

Poser une question

Téléchargements

Le guide des prud'hommes
Le guide des prud'hommes

Guide, question-réponses, astuces
191 pages - 2014 - pdf

 Télécharger e-Bibliotheque : 5700 documents Gratuit

Retrouver ComprendreChoisir sur :

Délais prud'hommes : les délais de
prescription aux prud'hommes

Newsletter

Chaque semaine des astuces et des actus dans votre boîte aux lettres !
Inscrivez-vous maintenant :

Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !
Vous êtes déjà inscrit à notre newsletter.

Liens rapides